Au cours du temps

Période
Age des Métaux

La période du Halstatt

 

 

Plan de l'enclos palissadé
     du Hallstatt final

 

Situation topographique
     de l'enclos palissadé

 

Amas d'ossements dans
     la fosse 484 interprétés
     comme des reliefs d'un
     repas festif

 

Bucy-le-long

"le Grand Marais et le Fond du Petit Marais"

Le site d'habitat et de stockage du Hallstatt final/La Tène ancienne.

 

Le site, situé dans un vaste méandre de l'Aisne à environ 5 kms à l'Est de Soissons a été décapé sur une surface de 11 ha. Il est constitué d'un habitat localisé en bordure d'une terrasse sablo-graveleuse et d'une zone dépressionnaire limono-argileuse interprétée comme un paléochenal. Il s'étend d'Est en Ouest sur une longueur de près de 500 m.

Trois phases céramique ont été mises en évidence entre le Hallstatt final et La Tène ancienne et la dernière, du tout début de La Tène ancienne (faciès jogassien) Le site est constitué d'un habitat ouvert réunissant de nombreuses fosses, une cave, 7 greniers, un vaste bâtiment rectangulaire mesurant 17,5 m sur 5 m soit 87,5 m2 et enfin, un enclos palissadé abritant 17 greniers érigés sur 4 et 6 poteaux. L'enclos de plan légèrement trapézoïdal, mesure environ 107 m sur 79 m soit 0,84 ha. Il est bordé d'un petit fossé de drainage de chaque côté de sa largeur dans un axe nord-sud et il a fait l'objet d'au moins un état de réfection. La largeur occidentale est scindée en son centre par une structure architecturale de plan rectangulaire constituée de poteaux doublés dont on ignore s'ils correspondent  à une phase de réfection ou à une technique architecturale particulière, les trous de poteaux étant très érodés. Cette construction, de 13 m sur 3,1 m équivaut à une surface de 40,3 m2. Elle pourrait correspondre à un bâtiment d'habitation ou plus probablement à une entrée monumentale en couloir menant à l'intérieur de l'enclos. L'aire interne est caractérisée par une nette bipartition, l'espace septentrional est occupé par deux ou trois rangées de greniers et l'espace méridional par quelques fosses à la fonction primaire indéterminée. L'une de ces fosses a livré un assemblage faunique très particulier, aux os sélectionnés et associant faune domestique et faune sauvage qui confère à cet ensemble un caractère particulier et interprété comme les restes d'un repas communautaire. Les monumentalités de la clôture et de l'entrée, le regroupement ostentatoire de greniers destinés au stockage et les témoins mobiliers de pratiques d'intégration sociale (festin) confère à cet enclos de la fin du Hallstatt final ou du début de La Tène ancienne une haute dimension hiérarchique. Il semble évident que le site a eu une fonction de résidence aristocratique où le stockage d'excédents provenant de sites voisins polarisés, et peut-être en partie du site même, a tenu une place importante localement.

Page générée en 0.048 seconde(s)