Au cours du temps

Période
Age des Métaux

La période du Halstatt

 

Plan du site

 

Profils de vases en céramique 

Tableau chronologique du Hallstatt 

Bazoches-sur-Vesle, "les Chantraines"

Le site d'habitat de la fin du Hallstatt D3 au début de La Tène A2 .

 

Le site d'habitat de Bazoches-sur-Vesle "les Chantraines" se situe en bordure d'un paléochenal comme les sites de Ciry-Salsogne "la Bouche à Vesle" et Villers-en-Prayères "les Mauchamps". Il est implanté dans la plaine alluviale, en bordure de la Vesle, à 13 km en amont de Ciry-Salsogne. Le site, décapé sur 8,5 ha, est limité au Sud et à l'Ouest par la rivière, mais on en connaît pas son extension vers l’est et le nord. Cette occupation se caractérise par une grande dispersion des structures sur l'ensemble de l'emprise. Les vides qui apparaissent sur le plan ne correspondent pas toujours à une réalité, dans la mesure où de nombreuses occupations ultérieures, non figurées ici, ont pu détruire une partie des structures. Une dépression limoneuse centrale scinde l'occupation en deux entités spatiales qui regroupent de nombreuses fosses, quelques bâtiments (9) dont la plupart sont des édifices dédiés au stockage (bâtiments sur 4 et 6 poteaux), une palissade sur poteaux et un enclos à entrée aménagée.

L’occupation principale du site de Bazoches-sur-Vesle est attribuable au Hallstatt final/La Tène ancienne, soit de la fin du Hallstatt D3 au début La Tène A2. En effet le corpus céramique est composé de formes ouvertes, de formes fermées à épaulement convexe et de formes fermées à carène. Les formes ouvertes sont des récipients tronconiques à parois rectilignes ou convexes, de type écuelle dans certains cas. Parmi les formes fermées à épaulement convexe sans col, on remarque quelques formes basses de type écuelle. Les formes à carène mousse basse et col ouvert sont caractéristiques de la fin du Hallstatt D3, mais nous trouvons aussi quelques individus plus récents à la carène anguleuse haute caractéristique de la fin de La Tène A1 et du début de La Tène A2, ainsi que des situles et des assiettes carénées. A la phase ancienne, on note des décors de cordons digités, alors que l'incision semble majoritaire à la dernière phase, avec le développement du décor au peigne couvrant.

Le site a livré une dizaine d'ébauches de bracelets en lignite, témoignage d'une activité artisanale spécifique.

Le site de Bazoches-sur-Vesle est rattaché à la phase la plus récente du Hallstatt final. Lors de son occupation initiale, le site semble constitué d'un petit noyau ouvert, producteur, entre autres, de bracelets en lignite, impliquant probablement un certain statut des habitants du site. Puis il évolue vers un habitat partiellement enclos d'une palissade ayant livré un mobilier abondant révélant une certaine richesse. Il s'agit sans doute d'un site de rang intermédiaire, le niveau le plus élévé étant le grand enclos quadrangulaire de fond de vallée, après l'abandon des fortifications hallstattiennes de hauteur.

 

  

Page générée en 0.06 seconde(s)